La semaine dernière pendant l’apéro, j’ai dit à Flo que mon esprit était resté confiné. Qu’est-ce que j’entends par là?

Pendant les 3 mois de confinement, mes activités ont été arrêtées. Ma zone de déplacement limitée. La zone de contacts restreinte. Et dans mon esprit aussi, le monde a rétréci, en tout cas, celui auquel je m’autorise l’accès. Interrompu dans mes routine, et quelque peu terrifié, je me suis replié. S’il y a encore un horizon, il est moins large qu’avant. Comme si mon esprit s’était réfugié dans une cave.

Le dé-confinement a ouvert la porte pour le corps. Et le corps est allé visiter en dehors de la cave. Voyage à plus de 100km pour les vacances: ✔. Mais mon esprit lui est resté dans la cave. Comme le gars de Platon.

D’un certain point de vue, à l’abri dans ma cave, j’attends. J’attends que le monde redevienne comme avant. J’attends que vos jolis visages soient à nouveau visibles. J’attends de pouvoir à nouveau tousser sans effrayer personne. J’espère de pouvoir accompagner ma fille au stade sans inquiétude.

C’est peut-être normal, psychologiquement parlant. Une situation inédite, un adversaire redoutable, aucune parade connue. Se replier est une solution saine et attestée, le temps de voir venir. Probablement.

Et ca fait 6 mois. La moitié d’une année. Peut-être qu’il y aura une seconde vague? Ou un nouveau virus? Ou des canicules à répétition? Ou un vaccin? Peut-être que ça va revenir comme avant? Ou pas. En attendant, il est temps que l’esprit quitte la grotte.

C’est mon esprit qui délimite l’univers des possibilités. D’une certaine façon, je peux interagir avec le monde parce que mon esprit le définit. Mon esprit définit l’univers. De sa largeur dépend directement ma capacité à voir les possibilités, les opportunités et les solutions. Sans être artificiellement optimiste ou exagérément défaitiste, je peux ouvrir un univers, en attendant de m’ouvrir à l’univers, avec lucidité.

Je ne parle de magie. Juste, il vous est déjà arrivé de chercher vos clés pendant 10 minutes, pour vous rendre compte à la fin qu’elles étaient là depuis le début, à l’endroit que vous aviez d’emblée écarté comme impossible. Voilà. Vous aviez confiné l’univers des clés et les clés avaient disparu pendant 10 mins. Vous avez dé-confiné, vous avez ouverts l’univers des possibles, et les clés sont réapparues. En tout cas moi, ça m’arrive tout le temps.

Alors il est temps de quitter la grotte mon ami. Je vais respecter la distanciation physique, mettre des masques homologués, vacciner (faut pas exagérer), me laver régulièrement les mains, et patati et patata. Et tout ça avec l’esprit libre, ouvert, illimité.

Il est temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.